Tout en dégustant un bock...

Contenu

Titre

Tout en dégustant un bock...

Description

Né le 6 avril 1867 à Limoges, Georges Fourest suit des études de droit. Il se qualifie ensuite d’"avocat loin de la cour d’appel". A Paris, il fréquente les milieux littéraires symbolistes et décadents, collabore à plusieurs revues (La Connaissance, Le Décadent) et se rend célèbre avec La Négresse blonde (Messein, 1909, rééd. Corti 1986), préfacé par Willy, et placé sous le patronage de Rabelais. Georges Fourest fera encore paraître Contes pour les satyres (Messein, 1923, rééd. Corti, 1990) et le Géranium ovipare (Corti, 1935, réé. 1984), qui respirent une même atmosphère ludique et lubrique. Il meurt à Paris le 25 janvier 1945. Après une période de désaffection, il est peu à peu redécouvert, à mesure que se manifeste un regain d’intérêt pour la littérature 1900.
« Georges Fourest était un poète français à la verve parodique et irrévérencieuse, jouant avec truculence de mots rares ou cocasses, des dissonances de ton, de l’imprévu verbal et métrique, des effets burlesques."
José Corti, "Souvenirs désordonnés".

cote : AUT219 (Bfm Limoges)

Créateur

Georges Fourest (1864 ou 1867-1945)

Date

septembre 1895

Droits

Domaine public

Licence

Licence ouverte

Relation

vignette : https://omeka-s.limoges.fr/files/asset/abb56b9e9de0dad9ac0836bb02ae18c9bfb5f0c2.jpg

Format

2pages
application/pdf

Type

text

Citation bibliographique

- Laurent Bourdelas, « Georges Fourest », in Du pays et de l'exil - Un abécédaire de la littérature du Limousin, Les Ardents Éditeurs, 2008.

- Laurent Robert, Georges Fourest ou le carnaval de la littérature, Dijon, EUD, "Ecritures", 2012. Yannick Beaubatie, « Georges Fourest et le "spectre de l’impair" », in Histoires littéraires. Revue trimestrielle consacrée à la littérature française des XIXème et XXème siècles, n°61, janvier-mars 2015, p. 7-34.

Provenance

Bibliothèque francophone multimedia - ville de Limoges (cote : AUT219)

Collections

Tags