Mon père, ce malheureux dont le journal raconte...

Contenu

Titre

Mon père, ce malheureux dont le journal raconte...

Description

En 1840, Marie Lafarge, accusée d'avoir empoisonné son mari, est condamnée à perpétuité. La Corrèze et l'ensemble du pays connaît alors une agitation vive autour de cette affaire, divisant la France en deux camps, les lafargistes et les antilafargistes. Il est à préciser que l'infortunée Marie Fortunée Capelle, épouse Lafarge était fille d'un colonel d'artillerie de l'Empire mais aussi petite nièce naturelle de Louis-Philippe. ... Marie Lafarge ne cessera de clamer son innocence et de l'écrire du fond de la prison où elle reste enfermée pendant 12 ans.
Dans cette lettre Marie Lafarge parle de la mort d'un de ses employés de la firme qui avait déposé contre elle au cours du procès :"priez pour cet homme, mon père ! qu'est-ce que l'injustice des hommes a subir, en face des arrêts de la justice de Dieu ! que la providence est paternelle et terrible à la fois..."

collection Bfm Limoges.

Créateur

Marie Lafarge, née Capelle (1816-1852)

Date

S.l.n.d. probalement vers 1840

Droits

Domaine public

Licence

Licence ouverte

Relation

vignette : https://omeka-s.limoges.fr/files/original/3a11ae0505160b77bee9def7c016dd02488f2bd2.jpg

Format

application/pdf

Type

text

Provenance

Bibliothèque francophone multimedia - ville de Limoges

Collections

Tags