Numérisation choisie pour partir à la découverte du Limousin à travers ses richesses documentaires anciennes, rares ou précieuses sous toutes les formes, la bibliothèque numérique du Limousin propose un accès par collections ou sur la totalité des documents. Les originaux numérisés sont conservés à la Bfm de Limoges et dans les bibliothèques partenaires.

Les collections

Manuscrits

Langue et culture occitanes

Presse locale ancienne

Manuscrits - Frontispice

Langue et Culture occitane - Legendas lemouzinas

Presse - Le Courrier du Centre magazine , nд1

Cartes

Jean-Baptiste Boudeau

Portraits Limousin

Plan - Limoges, Quercy, P곩gord

Jean-Baptiste Boudeau

Aguesseau

Les nouveautés

  • Jean-Gilles Du Coëtlosquet

    Légende : "J. G. Du Coëtlosquet ancien evêque de Limoges, précepteur des enfans de France, premier aumonier de monsieur frere du Roi, commandeur de l'Ordre du Saint Esprit". Né au manoir de Kérigou, paroisse de Trégondern (Finistère), le 15 septembre 1700, fils d'Alain-François du Coëtlosquet, seigneur des Isles, et de Gillette de Kergus ; vicaire général de Tulle, puis de Bourges (1729), nommé évêque de Limoges le 25 septembre 1739, sacré le 7 février 1740, démissionnaire en août 1758, précepteur des petits-enfants de Louis XV (avril 1758-1771), membre de l'Académie française (1761), premier aumônier du comte de Provence (1771), mort à Paris le 21 mars 1784. Cote : FP DUCO
  • Dorat, poëte grec, latin et français. Né à Limoges, en 1508.

    Né à Limoges en 1508, poète et interprète royal, lecteur et professeur au Collège de France, mort à Paris le 1er novembre 1588. Cote : FP DOR 03 (Bfm Limoges)
  • Jean Dorat. Poëte gr[e]c la[ti]n et francois né en Limoge, mort à Paris en 1588 ans, il vivait sous Catherine de Medicis à qui il adresa ses vers ci desous

    Porte en plus : "Si j'ai servi cing Rois s'entrevivans, / Si j'ai instruit la france cinquante ans, / Si par mes vers j'ai mon siecle doré, / Ne souffrë que par vous Dorat soit dédoré". Né à Limoges en 1508, poète et interprète royal, lecteur et professeur au Collège de France, mort à Paris le 1er novembre 1588. Cote : FP DOR 02 (Bfm Limoges)
  • Iean d'Aurat [Jean Dorat]

    Porte le N°108 de la "Chronologie collée" de Léonard Gaultier. Né à Limoges en 1508, poète et interprète royal, lecteur et professeur au Collège de France, mort à Paris le 1er novembre 1588. Cote : FP DOR 01 (Bfm Limoges)
  • Louis-Antoine Destouff Milet de Mureau

    Au bas de la console, un écusson aux armes : mi-partie de gueules semé de fleurs de lis d'argent, partie de sable semé d'aiglons d'argent ; sur une banderole, la devise : Aus picium in terris hoec domus habet manet altera coelis. Mention manuscrite : "Préfet de la Corrèze (1802-1810)". Cote : FP MIL (Bfm Limoges)
  • Paul Deschanel

    Légende : "Paul Deschanel / Président de la République française / 17 janvier 1920". Né le 13 février 1856. Homme d'État. Membre de l'Académie française (élu en 1899). Président de la IIIe République de janvier à septembre 1920. Mort le 28 avril 1922. Cote : FP DESC (Bfm Limoges)
  • Antoine-Guillaume Maurailhac Delmas de La Coste

    Légende : "Delmas. Antoine Guillaume de Murulhac (sic) né à Argentat (Corrèze) le 21 juillet 1768". Né à Argentat (Corrèze) le 3 janvier 1766 ou le 21 juillet 1768, fils de N. Delmas de Maurailhac. Entré au service à l'âge de 12 ans, il embrassa la cause révolutionnaire avec ardeur. Elu chef du premier bataillon des volontaires de la Corrèze, il se fit remarquer à l'armée du Rhin par sa haute intelligence militaire non moins que par sa rare intrépidité et gagna, dès le mois de mai 1793, le grade de général de brigade. Sa belle conduite au siège de Landau lui valut celui de général de division. Arrêté comme suspect et conduit à Paris pendant la terreur, il fut bientôt relâché et envoyé à l'armée du Nord, où il se signala par de nouveaux exploits. A peine âgé de quarante ans, il reçut une blessure mortelle sur le champ de bataille de Leipzig et décéda le 30 octobre 1813. Delmas était du nombre de ces généraux républicains que Bonaparte n'aimait pas et dont il stérilisa systématiquement les grands talents. Cote : FP DELM (Bfm Limoges)
  • Joseph DELAVALLADE

    Né à Banize (Creuse) le 19 mars 1792, chirurgien militaire, médecin à Aubusson, député de la Creuse à l'Assemblée législative de 1849, mort à Aubusson le 10 avril 1880. Cote : FP DELA (Bfm Limoges)
  • La Dame blanche : chronique des chevaliers à l'Écusson vert

    Jean-Pierre Brès est né le 4 août 1782, à Limoges. Un temps professeur d’humanités au collège d’Issoire, il rejoint vite Paris et commence des études de médecine qu’il n’achève pas. Il travaille en tant que secrétaire et précepteur puis employé dans les bureaux de la préfecture de la Seine. Il donne des cours dans plusieurs institutions de la capitale, en particulier à l’Athénée des arts et au Cercle des arts. A partir de 1823, il occupe aussi le poste de rédacteur de la Revue encyclopédique. Auteur de poèmes, de récits dans les Almanachs populaires qu'il affectionne, il choisit de se tourner vers la production d'histoires pour les enfants, domaine relativement nouveau. cote : MAG.P.LIM 4069 (Bfm Limoges)
  • Jean de CORDES

    Légende : Joannes Cordesius canonicus ecclesice lemouicensis. Aetatis suae anno. lxvi Né en 1570 à Limoges. Prêtre séculier, chanoine de l'église de Limoges, célèbre pour avoir constitué l'une des plus riches bibliothèques de son temps et l'une des plus connues : son catalogue a été établi à sa mort par Gabriel Naudé en 1643. Sa bibliothèque, acquise par Mazarin après sa mort, passa ensuite à Colbert puis à la Bibliothèque du Roi. Il meurt à Paris, en 1642. cote : FP COR (Bfm Limoges)
Voir tous les contenus...